Musée d'Art Chinois et Ethnographique Missionnaires Xavériens - V.le S. Martino, 8 - Parma, Italie 0521-257.337

Images de la religiosité populaire

Prof. Nicoletta Celli

 

Guanyin en céramique
Guanyin en céramique

Le musée possède un riche assortiment de statuettes en divers matériaux, représentant des dieux, des héros et des êtres semi-divins des trois principales cultures de la Chine, à savoir le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme. Ces trois traditions religieuses sont marquées par une histoire pluriséculaire et une constante interaction, par contraste ou contamination, qui a contribué à définir chacune d’entre elles. Le taoïsme et le confucianisme représentent les traditions autochtones et les plus anciennes de la Chine. Le bouddhisme, originaire de l'Inde, a su, quant à lui, s'adapter à la culture chinoise, se rénover et, en dialogue avec les autres traditions, contribuer à des formes de syncrétisme philosophique et populaire.

Pour le bouddhisme, nombreuses sont les représentations en Chine de Guanyin, le bodhisattva compatissant (connu en Inde sous le nom d’Avalokitesvara) dont le parcours s’entrelace avec les légendes et les traditions locales. La collection du musée documente diverses iconographies populaires de Guanyin, se caractérisant par leur forme féminine non orthodoxe. Ainsi, une statuette en porcelaine la représente accompagnée du caractéristique lotus ; deux statuettes en bois la représentent sous les formes de Guanyin “dispensatrice d’enfants” et “avec la corbeille de poissons”.

Guangdi Guanyu
Guan Di
Guan Di (ou Guanyu), vénéré également dans la tradition taoïste, est lié à la religion populaire.

Personnage historique, ce valeureux général mort sur un champ de bataille au IIIe siècle a été plus tard considéré une divinité capable de protéger des ennemis et garant de la justice et de l’honnêteté. Il est représenté assis sur un tronc avec une expression fière dans une attitude martiale.

Budai Heshang, moine
Budai Heshang, moine
Parmi les autres iconographies importantes du bouddhisme chinois figurent les statuettes de Budai Heshang, le moine au caractéristique sac renflé en calicot, au ventre rebondi, au sourire débonnaire, identifié par la tradition populaire comme Maitreya, le Bouddha du futur. Les divinités gardiennes sont représentées par un roi céleste (tianwang), protecteur de l’espace et par Weituo, le dieu éternellement jeune, protecteur des monastères et de la communauté monastique bouddhiste.