Musée d'Art Chinois et Ethnographique Missionnaires Xavériens - V.le S. Martino, 8 - Parma, Italie 0521-257.337

La porcelaine

Prof. Nicoletta Celli

 

Bol estampillé - Dynastie Song Dynasty (960-1279)
Bol estampillé
Dynastie Song (960-1279)

Parmi toutes les inventions de l’industrie chinoise de la céramique, la porcelaine occupe certainement la place d’honneur. La découverte remonte à la fin du VIe siècle, mais le nouveau matériau, réalisé à partir du kaolin, a été perfectionné plus tard, durant la dynastie Tang. Selon la définition utilisée en Occident, la porcelaine se distingue des autres céramiques par son corps blanc, dur, translucide, sonore et imperméable. Drapée de mystère comme d’autres éléments précieux de l’art chinois, la Chine conserva longtemps l’exclusivité de sa production puisque ce n’est qu’au début du XVIIIe siècle que les ateliers européens la travaillent régulièrement.

Vase Meiping - Cizhou ware with sgraffito decoration, Dynastie des Xia occidentaux (1038-1227)
Vase Meiping
Dynastie Xia occidentaux
À partir du Xe siècle le nombre de genres céramiques et de manufactures va croissant ; les progrès technologiques sont remarquables et font la renommée des céramiques de l’époque Song.

Tandis que se poursuit la production de céramiques plus anciennes comme les céladons de Yaozhou (Shaanxi), d’autres variétés sont élaborées à partir de ces siècles et notamment les porcelaines qingbai à la couverte “blanc bleuâtre” produites à Jingdezhen (Jiangxi) ainsi que les grès décorés avec la technique de l’engobe, typiques de la tradition Cizhou du nord.

Zhuge bol - Dynastie Ming Dynasty, Emperor Yongle (1403-1424)
Bol Zhuge
Dynastie Ming
La sélection des céramiques exposées témoigne de la production des dynasties Yuan, Ming et Qing : de la célèbre porcelaine “bleu et blanc” (qinghua), décorée en bleu cobalt sous couverte, dont la renommée est liée notamment à la grande demande de cette production dans toute l’Asie et en Europe.

Les expérimentations de la période Qing font naître les porcelaines aux brillantes glaçures monochromes aux différentes nuances de jaune, vert, rouge ou bleu dotées chacune d’un nom précis et que l’on trouve encore de nos jours.

Assiette – Dynastie Qing Dynasty, Emp. Jiajing (1796-1821) Porcelain painted in overglaze polychrome enamels (famille rose)
Assiette – Dynastie Qing
L’exposition se clôture avec la production polychrome qui apparaît durant la période Ming et se poursuit sous les Qing. Les porcelaines décorées avec des émaux sur couverte sont conventionnellement classées en famille en fonction de la couleur prédominante.